Les compagnons de Crom

Forum Les créations MOCs – Historiques Les compagnons de Crom

Ce sujet a 28 réponses, 10 participants et a été mis à jour par  norowelle @norowelle, il y a 1 an.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 29)
  • Auteur
    Messages
  • #18454

    florianson @florianson
    Modérateur

    Voici Harsalf, le mage guerrier possesseur du bâton forte glace.

    Venu d’au-delà du grand Nord, il est le guide des compagnons de Crom dans la quête du cristal d’Asura. Harsalf aura fort à faire pour réussir cette périlleuse mission. Après des mois de recherche, il semble toucher au but…mais un mauvais pressentiment le ronge. Et si tout ceci n’était qu’un piège…et si les compagnons de Crom fonçaient droit dans la gueule du loup.

    Découvrez cette fabuleuse aventure…dès que je l’aurais construite en fait.

     

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an et 4 mois par  florianson.
    #18461

    captainsmog @captainsmog
    Participant

    Excellent! J’adore les backgrounds de tes persos! On sent que tu prends plaisir à les créer.

    vivement la suite!

    #18462

    florianson @florianson
    Modérateur

    en effet je m’éclate, la suite demain!

    #18467

    florianson @florianson
    Modérateur

    Voici Kurgan le berseker

     

     

    Kurgan grandit dans une famille de paysan, entouré de nombreux frères et soeurs.
    Il fut vendu par ses parents à l’âge de 6 ans pendant la grande famine des plaines de l’Est.
    Cette ignoble trahison le plongea dans un abysse de chagrin, transformant son coeur en pierre.

    Kurgan se renferma sur lui-même et ne prononça plus un mot. Pendant 10 ans, il fut formé comme mercenaire
    à la solde d’un vil Bailli et ne connut quotidiennement que l’entrainement et la douleur.

    Il commença ses missions pour le Bailli à l’aube de ses 16 ans, commettant des crimes et des actes abominables.
    Les années passèrent et ses nuits furent hantées par des cauchemars, il ne dormait plus, revoyant en boucle les visages de ses victimes.

    Un jour rentrant de campagne, son groupe de mercenaires croisa une caravane de marchands…ils furent tous massacrés sans pitié.
    Kurgan resta à l’écart cette fois, pétrifié devant cet atroce spectacle, des larmes coulèrent sous son casque.

    Revenu au château, il s’introduit pendant la nuit dans la chambre du Bailli.
    Face à lui il prononça ses premiers mots depuis plus de 30 ans:
    Puisses-tu brûler dans les enfers pendant mille générations. Et il abattit sa masse sur le Bailli. Il disparu alors dans la nuit.

    Un jour d’été, lors d’une mémorable bagarre à la taverne du taureau de Idensas, il fit la connaissance de Harsalf le mage.
    Kurgan sait qu’une vie entière ne lui suffira pas à effacer ses péchés, mais il oeuvre maintenant du côté du bien.

    #18472

    florianson @florianson
    Modérateur

     

    Voici Ursam le guérisseur.

     

    Homme lézard originaire des lointaines vallées du Vhé. Ursam, devenu rapidement orphelin, dû apprendre à se débrouiller pour survivre. Enfant, il aimait rester seul en forêt, observant les plantes et les animaux. Il fut rapidement très doué pour la conception de potions. Ursam est un grand voyageur, on dit qu’il fut aperçu dans le grand Nord, dans les déserts de sable rouge et même plus loin encore que les frontières de feu.

    Il continua de se perfectionner lors de ses voyages et gagna le titre de guérisseur auprès de la guilde des 3 feuilles.

    Ursam est un amis loyal, taquin et farceur, ses compagnons se méfient toujours lorsqu’il fouille dans ses sacs à la recherche de LA potion comme il aime le marmonner. Il n’est pas rare que d’étranges effets secondaires apparaissent, en même temps que son puissant rire.

    Mais il n’a plus à faire ses preuves, quand il le faut, son sérieux et sa capacité d’analyse font la différence. L’avoir à ses côtés lors de combat est un grand plus.

    Fort, rusé, doté d’un excellent odorat et d’une mémoire phénoménale, il apprécie disparaitre quelques mois pour se ressourcer seul, dans de lointaines régions.

    On raconte que petit, ce fut Harsalf lui-même qui lui enseigna sa première potion, pieds de plumes, le breuvage du voyageur.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 4 mois par  florianson.
    #18475

    norowelle @norowelle
    Participant

    Oh je suis complètement fan! C’est trop cool d’avoir une histoire détaillée derrière chaque personnage.

    #18477

    florianson @florianson
    Modérateur

     

    Voici Kyra l’archère.

     

    Née dans une famille de pêcheurs, sur les rives du lac Maral. Kyra grandit avec sa mère, son père et ses 2 frères. Elle les perdit enfant, lorsque leur barque fut attaquée par un sworchen des profondeurs. Ce triste jour, elle était restée au village pour réparer des filets. Elle fut recueillie par son oncle, Frütz, qui lui, était beaucoup plus aventurier que son frère.

    L’idée de pêcher et de vider des poissons à vie sur ce maudit lac, sans jamais ne rien connaitre du monde ne l’enthousiasmait guère. Son oncle comprenait bien cela. Pour lui donner un peu de baume au coeur, et parce qu’il voyait bien que les histoires de magicien et de quêtes, lui rendait le sourire, il lui offrit un arc et l’entraina. Elle adorait ça.

    Un jour pluvieux et froid, ce que tout le monde redoutait arriva, le tocsin du village retentit. Une horde d’orcs dévalait la colline. Kyra saisit son arc, mais les femmes et les enfants furent mis dans des barques par les hommes, Kyra hurla mais son village s’éloignait inlassablement, et elle ne put rien faire, elle qui détestait ce lac, il fut ce jour là, son salut.

    Dans la nuit glaciale, la seul lueur venait du village en feu. Une fois les femmes revenues, il ne restait que mort, cendres et désolation.

    Kyra décida que rien ne la retenait plus ici, elle marcha pendant des semaines, mais peu habituée à vivre dans la nature elle se retrouva vite à bout de force et finit par s’écrouler. Des hurlements la tirèrent de sa léthargie. Non loin de là, un voyageur était adossé à une paroi, un warg se rapprochait de lui, dans un dernier effort elle banda son arc et décocha avant de s’évanouir à nouveau.

    Kyra se réveilla à Dogodan, dans la demeure de la guilde des 3 feuilles, là où étaient formés les guérisseurs. Elle fit la connaissance de Ursam, qu’elle avait sauvé des crocs du warg. Elle y résida plusieurs mois et une forte amitié naquit entre les deux. Kyra rejoignit la confrérie des Faucons afin de devenir une archère redoutable et jura à Ursam, qu’une fois prête, elle le rejoindrait pour le suivre dans ses quêtes qui la faisaient tant rêver.

    #18481

    swiss-lego @swiss-lego
    Participant

    t’es taré… taré mais j’adore continue à nous faire saliver avec des récits biographique avant de nous lancer dans le vif du sujet :D

    #18491

    florianson @florianson
    Modérateur

    Voici Borgor le nain.

     

    Borgor, dit le Bâtisseur est un nain des Monts de Neige. Descendant de la lignée de Braïn le Fort. Maître de la Pierre du Roi Grogrim le Juste, il était le responsable en chef des travaux du Royaume. Courageux, réfléchi et sage, il ne faut cependant pas trop le taquiner de bon matin avant qu’il n’ait au moins avalé ses 3 poulets grillés.

    Bien que de caste ouvrière, il reçut comme tous les nains une formation de combattant de 60 à 120 ans. Il participa pendant cette période à des campagnes de guerre telles que le siège de Urskafän, la libération des fils de Haïn ou, pour citer la plus glorieuse, la guerre des Mille Nuits. Celle où le peuple nain affronta et triompha des marcheurs de pierre. Ayant accompli son service avec honneur, il gravit les échelons jusqu’à devenir Maître de la Pierre peu avant ses 240 ans.

    Borgor s’illustra le jour où, creusant, les nains tombèrent sur deux Drachken, des serpents de roche géants. Redoutables créatures des temps anciens vivant au plus profond des montagnes. Il usa de sa force et sa ruse pour éliminer les monstres et sauver ainsi de nombreuses vies. Le Roi lui fit forger un casque, surmonté de deux Drachken taillés dans de l’émeraude rouge.

    Le jour où Harsalf le mage demanda audience au roi, Borgor fut invité à siéger au conseil. Le Mage disait avoir besoin de l’aide d’un nain pour localiser un ancien tombeau où d’après une légende se trouverait un puissant artefact. Le bâton «forte glace ». Borgor se porta volontaire, toutes ces années de responsabilités l’ayant un peu ramolli. Une envie d’aventure le submergea.

    La quête fut un succès et ces mois passés avec Harsalf forgèrent entre eux une puissante amitié. Son peuple reçut en cadeau, la pierre de Meïdhen des mains du mage.

    Revenu au royaume, il occupa encore son poste avec soin pendant près de 100 ans. Agrandissant encore et encore, salle après salle le Royaume des Monts de Neige. Lorsque le bruit coura qu’ Harsalf recrutait des membres afin de former une guilde d’aventuriers. Borgor sut que le moment de passer le flambeau était venu. Il nomma son successeur et devint un membre des compagnons de Crom.

    #18493

    black-zack @black-zack
    Participant

    Trop génial, encore encore :)

    #18497

    florianson @florianson
    Modérateur

     

    Aëlys la nécromancienne

     

    Aëlys est née de l’union non consentie d’un sorcier et d’une bergère. Sa mère fut chassée de la ferme et trouva refuge chez les Soeurs de la Miséricorde où Aëlys, une nuit de tempête, naquit.

    Elle n’était pas une enfant ordinaire, elle sentait et voyait constamment des formes, des ombres errant autour d’elle. Quand elle se mettait en colère, un froid mordant s’installait, et toutes personnes présentes se sentaient mal à l’aise. Jamais sa mère ne lui avoua la vérité, même sur son lit de mort quand la fièvre du Sud l’emporta. Aëlys n’avait pas d’amis, les pensionnaires de la citadelle la fuyaient, chacun de ses déplacements étaient scrutés et accompagnés de chuchotements.

    Les Soeurs de la Miséricorde lui conseillèrent de se rendre à Dogodan, la cité du savoir, afin d’obtenir des réponses à ses questions. Mais elle refusait sans cesse. Malgré l’augmentation d’actes hostiles à son encontre, elle se sentait chez elle à la citadelle.

    Tout bascula le jour où elle fut attaquée et rouée de coups, la foule la traita de démon, de sorcière. Aëlys perdit le contrôle, le soleil fut voilé, un vent glacial se leva, les arbres furent déracinés et le sol trembla. Des entrailles de la terre surgirent de nombreuses mains, affreuses, comme tout droit sorties des enfers. Les agresseurs, hurlant de terreur et implorant leurs saluts furent agrippés et entraînés sous terre.

    Aëlys n’avait plus le choix, elle devait se rendre à Dogodan. Reçue par la Guilde des Mages, elle fut, malgré son âge, acceptée dans l’Académie. Le conseil des 9 sages sentit immédiatement le pouvoir terrible qui sommeillait en elle. La laisser seule, sans formation, dans la nature représentait un trop grand danger.

    Jamais depuis Ourfäm Cheveux de Feu, une nécromancienne n’avait eu le pouvoir d’invoquer autant de sortes de créatures: Seigneurs Noirs, Drogr, Golem et Atronach, son pouvoir était presque sans limite. Bien que toujours colérique et impulsive, entourée des nombreux mages de l’académie qui la respectaient et la guidaient. Elle apprenait petit à petit, à maîtriser son côté sombre. Désireux de pouvoir garder un oeil sur elle, le conseil lui proposa de rejoindre les compagnons de Crom une fois sa formation achevée. Ainsi leur vieil ami Harsalf pourrait veiller sur elle.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 4 mois par  florianson.
    #18501

    florianson @florianson
    Modérateur

    Voici Siff le voleur.

     

    Siff est entouré de mystères. On raconte qu’il est le fils d’un grand seigneur du Sud. Qu’il fût renié car il aurait offert son coeur à une paysanne et refusé un mariage royale. Certains affirment qu’il est né esclave dans les contrées de sable rouge. D’autres rapportent qu’il aurait déserté les rangs de la Dague Dorée, les légendaires mercenaires d’au-delà de la grande mer. Fils de forgeron ou de noble lignée, la seule certitude est que Siff est un homme à femmes.

    Séducteur, doté d’une éloquence reconnue. Prenez garde, avant même de vous en rendre compte, il aura disparu, emportant votre bourse, et votre femme. Lorsqu’il rencontra Meylis d’Eldas, voleuse à la beauté sans égal. il tomba sous son charme.

    Ils vécurent une romance passionnée, prenant des risques de plus en plus fous. Meylis proposa de voler les diamants du Seigneur Gryll-Häd, une véritable folie selon Siff. Mais les charmes de sa belle lui fire rapidement changer d’avis. Le plan fut préparé avec minutie et le coup déboucha sur une réussite.

    Mais Meylis le trahis et le doubla, il ne put échapper à la garde. Emprisonné, torturé, il savait parfaitement ce qui l’attendait. Sur place public, on lui trancha la main droite. Siff appris plus tard qu’il n’était pas le premier à succomber aux charmes de Meylis d’Eldas. Sa devise actuelle est : les femmes sont comme les tavernes, il faudrait les contourner, mais qui a déjà refusé une chope.

    L’envie de mandater la guilde des assassins lui passa par la tête, mais son amour pour elle, malgré sa trahison était encore fort.

    Siff rencontra Harsalf au tournois des trois lacs, occupé à détrousser les hommes à la taverne, trop sur de lui, il se fit repérer. Il aurait été pendu si Harsalf le mage ne l’avait pas sauvé de justesse. Il l’invita à le suivre, un voleur de son rang méritant mieux que les ivrognes d’une auberge.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 4 mois par  florianson.
    #18503

    deux par deux @2par2
    Modérateur

    Aëlys, chuis fan!

    #18505

    florianson @florianson
    Modérateur

    Place maintenant au dernier membre.

    Voici Bergson, le guerrier.

    Né dans un village de bûcherons, niché aux pieds des montagnes du Nord, Bergson était un enfant honnête et prévenant. Le rude climat des forêts enneigées lui conféra une force et une robustesse, typique des hommes du Nord. On raconte aux enfants avant de les coucher que les bûcherons de cette région coupent les arbres à mains nues.

    Il avait le même âge qu’Algar, fils du chef du village. Moins travailleur, moins costaud, Algar nourrissait depuis l’enfance un profond sentiment de jalousie envers Bergson. Sentiment qui se mua en véritable haine avec les années. Formé à l’épée et à l’arc, Bergson était toujours devant les autres. Devenu fier et arrogant, il commença à rabaisser régulièrement Algar.

    Lors du rite de passage à l’âge adulte. Epreuve qui consiste à survivre 1 mois en forêt et doit se clôturer par la chasse d’un ours gris. Si les jeunes reviennent avec sa fourrure, ils seront considérés comme adultes. Bergson fut naturellement le meneur du groupe et les emmena vers la réussite. Algar souffrit de la faim, du froid et resta à l’écart pendant le combat contre l’ours.

    De retour, devant tous les hommes du village. Bergson déclara qu’Algar ferait une bonne cuisinière pour la taverne. L’humiliation de trop pour le fils du chef. Alors que le village festoyait pour saluer les nouveaux adultes, il disparut dans la nuit. Au petit matin, alors que les villageois cuvaient leur hydromel. il furent tirés de leur sommeil par les cris d’une femme. Dans une ruelle, sur une neige rouge foncée gisait un corps, le fils du boulanger. Des traces de sang les menèrent jusqu’à la cabane de Bergson. Saoul comme cochon, il dormait encore. A ces côtés était posée une dague ensanglantée. Devant le conseil du village, il jura ne se souvenir de rien, que c’était impossible. Alger se leva et pris la parole. Je l’ai vu se disputer violemment avec le fils du boulanger! C’est faux! hurla Bergson. C’est toi! misérable, tu m’as piégé, c’est toi! Tu me hais!

    Le conseil le jugea pourtant coupable et il fut banni. Il clama son innocence face à son père avant de partir, seul dans le froid. Il se rendit compte que son arrogance avait couté la vie à un innocent. Devant les anciens dieux de bois, il fit la promesse de devenir meilleur.

    Bergson proposa ses services à divers seigneurs et très vite, il se forgea une belle réputation. En quelques années on chanta ses exploits au coin du feu. Les quêtes s’enchaînaient avec succès.

    3 fois champions du tournoi des 3 Lacs, il fut présenté à Harsalf le mage, qui recrutait de courageux combattants. Dis-moi guerrier, ta renommée n’est plus à faire. Mais as-tu seulement déjà affronter des sorcières gâsh, des golems de boues ou encore des marcheurs de pierre. Je n’ai pas eu ce plaisir répondit Bergson. Laissez-moi vous offrir un verre à la taverne, champion. J’ai une proposition à vous faire. C’est ainsi que Bergson rejoignit les compagnons de Crom.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 4 mois par  florianson.
    #18507

    florianson @florianson
    Modérateur

    La compagnie de Crom est au complet. La quête du cristal d’Asura peut débuter…

     

    En route! Nous partons à l’Ouest

     

    Rendez-vous dans quelques semaines pour la suite de cette formidable aventure.

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 4 mois par  deux par deux.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 29)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.